article crée le 06/01/2022, dernière modification le 13/07/2022

Rapprochement Pôle Emploi et Cap Emploi : où en sommes-nous ?

En 2021, CAP Emploi et Pôle Emploi se sont rapprochés. En 2022, les deux structures, figures de proue de l’accès à l’emploi des personnes en situation de handicap, travaillent désormais en plus étroite collaboration sur l’ensemble de la Région Occitanie. Leur objectif ? Unir leurs forces et leurs expertises pour mieux répondre aux besoins des demandeurs d’emploi et des entreprises grâce, notamment, à une meilleure articulation de leurs offres de services. Aujourd'hui, CHEOPS Occitanie revient sur ces nouvelles modalités de collaboration.

Lorsqu'en 2018, lors du Comité Interministériel du Handicap, le Premier ministre de l’époque, Édouard Philippe, annonçait le rapprochement de Pôle et Cap Emploi, au motif que la politique publique de l'emploi et du handicap n'était pas probante, ce fit l’effet d’une bombe. Fusion, dilution des expertises, accompagnement défaillant, cette prise de décision a été l’objet de plusieurs critiques. En 2022, 4 ans plus tard, qu’en est-il sur le terrain de se rapprochement ?

Un écosystème modifié pour allier expertise et force de frappe

Quatre ans plus tard, le bilan est-il aussi inquiétant ? « Loin de là, tout s'est merveilleusement bien passé alors qu'on était en présence de deux cultures très différentes », répond Jean-Pierre Benazet, président de CHEOPS, le réseau national chapeautant les Cap Emploi de l’Hexagone, lors d'un point presse le 19 mai 2022. Certes, les écosystèmes ont été modifiés par le souhait d’offrir aux bénéficiaires l’interlocuteur le plus qualifié pour répondre à leur demande et celui de proposer le bon service au bon moment. Il a ainsi permis de travailler de façon plus sereine, le système étant aujourd’hui plus opérationnel. In fine, le rapprochement a permis d'allier la force de frappe de Pôle Emploi à l’expertise des Cap Emploi. Cette nouvelle organisation permet également aux demandeurs d’emploi d’accéder à une offre de service intégrée commune, et surtout au même endroit, en partenariat avec d'autres organismes dédiés tels que l'AGEFIPH et le FIPHFP (les deux fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées dans le privé et le public), ou encore les missions locales. Ce LUA, pour “lieu unique d'accompagnement” est aujourd'hui présent dans 92% des 854 agences en France, avec une généralisation totale annoncée pour septembre 2022. Dans l’ensemble de la région Occitanie, les conseillers Cap Emploi ont intégré les locaux de Pôle Emploi. Chaque agence ayant maintenant une équipe mixte pour travailler en commun pour expertiser chaque cas et accompagner de façon durable et globale les demandeurs en situation de handicap.

Une temporalité lisible et bien amenée

Retour en arrière. Pour rappel, la création de cette réponse partagée a été rythmée par trois moments de réflexion et d’action. D’abord, une phase de concertation avec l’intégralité des parties prenantes. Des discussions communes entre les partenaires sociaux, les employeurs, les associations représentatives des personnes en situation de handicap, l’ensemble des branches professionnelles mais aussi les acteurs et actrices du service public de l’emploi et ceux du médico-social. À la suite de ça, un diagnostic a été posé. Portée par le Secrétariat d’État chargé des personnes handicapées, ce projet s’est ensuite étoffé au cours de trois moments distincts.

Une phase pilote ayant eu lieu de janvier 2020 au début d’année 2021. Dans laquelle des livrables ont été testés au sein 19 sites et notamment Alès Avène dans notre région Occitanie.

Une phase d’extension où ce test a été élargi à 19 directions territoriales à partir de février 2021 jusqu’à l’été dernier. En Occitanie, c’est entre Gard et Lozère, entre Mende et Nîmes que cette extension a vu le jour.

Une phase de généralisation amorcée à partir d’octobre 2021 et qui s'achèvera au cours de l’été 2022.

Des chiffres et des résultats positifs en Occitanie

L’amorce de ce changement aura aussi permis aux Cap Emploi de réaliser des résultats très intéressants, leur permettant encore, de se positionner comme un acteur engagé de référence pour le maintien ou le retour dans l’emploi des personnes en situation de handicap. Sur l’année 2020, un augmentation de plus de 10% du nombre de retours à l’emploi des DEBOE a ainsi été constatée. Ainsi, près de 22000 personnes ont été accompagnées, aidées et encadrées par les équipes mixtes de CAP Emploi et de Pôle Emploi. Côté formation, le taux d’accès à l’emploi des DEBOE 6 mois après la fin d’une formation proposée par les équipes a été augmenté de plus de 6% ! De réelles réussites partagées avec Pôle Emploi ! Taux de satisfaction en hausse de près de 3%, retours du terrain de plus en plus positifs que ce soit de la part des bénéficiaires que des entreprises partenaires : ces changements auront aussi marqués l’essor des résultats des services dispensés par les Cap emploi d’Occitanie et Pôle Emploi.

Quid du futur ?

Demeurant fidèle à son optique de toujours continuer à mettre en avant leurs engagements et à continuer à accompagner au mieux, avec expertise et humanité, les bénéficiaires et les entreprises de leur écosystème, Pôle Emploi, les différents Cap Emploi de la Région et CHEOPS Occitanie, réuniront leurs directions en octobre prochain pour un grand séminaire régional. L’objectif sera de faire un bilan après 1 an de démarrage de la généralisation du rapprochement à toute l’Occitanie. Alors, cap sur 2022 !

Pour suivre l’avancée du processus, les nouveaux décrets à paraître mais aussi retrouver l’ensemble des articles de CHEOPS Occitanie ou des renseignements sur la thématique du travail, de l’emploi et du handicap, nous vous invitons à nous suivre sur LinkedIn et à continuer à lire nos articles.


Les partenariats